Ce court texte a été rédigé en anglais par le père Clarence d’Entremont et publiés dans le Yarmouth Vanguard  le 19 décembre 1989. Traduction de Michel Miousse

 

51.LE PREMIER NOËL EN AMÉRIQUE DU NORD.

 

Quand, où et par qui fut célébré le premier Noël en Amérique du Nord ?  Si nous pouvions répondre à n’importe quelle de ces trois questions, nous aurions la réponse aux deux autres. 

          En 1969, à la veille de Noël, le Boston Globe, dans son édition du soir, publia un article avec mes commentaires, qui commençait par ces mots :  «  Le premier Noël sur le Continent Américain fut célébré en un point d’une île au large des côtes accidentées de Eastport dans le Maine en 1604. »  Cette île est située sur la Rivière Sainte Croix*, qui marque la frontière entre le Nouveau Brunswick et le Maine, l’île elle-même faisant partie de l’État du Maine.  Elle s’appelle l’Île Sainte Croix*.  Ici, de Monts et Champlain, lors d’une de leurs expéditions vers ce qui allait être connu sous le nom d’Acadie, débarquèrent leurs 79 hommes vers le 26 juin 1604, dans le but d’établir une colonie Française dans les Provinces Maritimes.  Avec le groupe il y avait deux Prêtres Catholiques et un ministre Protestant.  Nous savons qu’il y avait des services religieux, usuellement le matin, Protestant et Catholique, et qu’on y chantait des chants sacrés.  Nous pouvons croire que le matin de Noël ces services et ces chants avaient une signification spéciale.  Nous savons également que durant les « jours spéciaux », on servait du vin Espagnol et du cidre, lesquels étaient emmenés à la cuisine pour dégeler.  Noël était alors un jour spécial, tout comme aujourd’hui.  Les réjouissances de Noël disparurent avec les jours et les semaines qui suivirent, lorsque la moitié de l’équipage fut emporté par le scorbut. 

            Auparavant, Noël a dû être célébré en 1562 en Caroline du Sud par les Huguenots ou Calvinistes Français, que l’Amiral Français Gaspard de Coligny avait envoyé s’établir en Floride, en Georgie et en Caroline du Sud.  Si réellement Noël fut célébré ici, où les gens passèrent l’hiver, ça ne devait pas être un Noël très joyeux, parce que de grandes dissensions existaient déjà entre les colons, à cause desquelles le projet dut être abandonné. 

            Toujours sur le Continent, cette fois au Québec, Jacques Cartier a peut être célébré le Noël de 1535, selon un livre écrit en français intitulé « Une Fête de Noël sous Jacques Cartier. »  Rien d’autre n’a pu être tiré de ce livre, puisqu’il n’était plutôt qu’un pur produit de l’imagination. 

            Toujours en Amérique du Nord mais non sur le Continent, Christophe Colomb, en 1492, après être débarqué à San Salvador le 12 octobre, n’allait retourner en Espagne que le 4 janvier de l’année suivante.  C’était après qu’il eut construit un fort qu’il appela « La Navidad » (La Nativité), qui peut être interprété par la crèche de l’Enfant Jésus. 

            Même si Christophe Colomb a fort probablement célébré Noël en Amérique du Nord a une date aussi ancienne, il est plus que probable qu’il ne fut pas le premier à le faire.  

Il est certain que Noël en Amérique du Nord fut célébré en premier par les Vickings, à Terre-Neuve, près de mille ans auparavant et près de 500 ans avant Christophe Colomb. 

            Nous connaissons quatre des expéditions des Vickings, la première aux environs de 985-6, par Biarni ; la seconde autour de 1000-1, par Leif ; la troisième autour de 1002-5, par Thorvald, un frère de Leif, et la quatrième autour de 1007-10, par Thornfinn, qui a épousé Gudrid, veuve d’un autre frère de Leif.  Ils ont tous visité trois régions, pour finalement construire quelques maisons au Vinland, l’une d’entre elles beaucoup plus grande que les autres, où ils passèrent un hiver.  Son frère a passé trois hivers dans ces maisons.  Thornfinn a aussi  habité ces maisons quelques temps.

             C’est probablement à Leif et à ses hommes que nous pouvons attribuer la célébration du premier Noël en Amérique du Nord, plus précisément à Terre-Neuve ; Helluland en Nouvelle Écosse ; et Vinland en Nouvelle Angleterre.  Depuis la découverte à l’Anse aux Meadows, le point le plus au nord de Terre-Neuve, par Helge Ingstad et sa femme, des fondations d’une maison datant de l’époque des Vickings, qui aurait été un établissement érigé en 1000 par Leif, nous croyons maintenant que le nom de Vinland fut donné à Terre-Neuve.  En effet, c’est ici dans les années 1860 que furent excavés huit sites, qui se sont avérés être âgés, sans l’ombre d’un doute, d’environ 1000 ans, l’un d’entre eux mesurait près de 66 pieds par 53, comprenant cinq chambres, incluant un grand vestibule avec un grand foyer en son centre.  Ç’aurait été cette grande maison construite par Leif au Vinland, autour de laquelle il avait construit d’autres maisons plus petites.  C’est ici que Leif allait passer l’hiver. 

            Qu’il ait célébré ici, le 25 décembre de l’an 1000, la fête de Noël, nous avons toutes les raisons de le croire.  Né au Greenland, il avait récemment été converti à la foi catholique pendant qu’il était en Norvège, le lieu de naissance de son père.  À son retour au Greenland, il a emmené avec lui un prêtre catholique, sur l’ordre express du Roi de Norvège.  Déjà, dans sa famille, c’était une tradition de fêter Noël.  En effet, alors que Leif célébrait Noël au Vinland (actuellement Terre-Neuve), on dit qu’à l’approche du temps des fêtes, Erik, son père, qui était demeuré à la maison, devint ténébreux, parce qu’il réalisa qu’il serait incapable d’accueillir convenablement ses invités pour Noël.  « J’ai bien peur, dit-il à ses invités, qu’à moins que vous alliez ailleurs on pourra dire que, jamais on ne vous aura servi une aussi mauvaise Yule qu’avec Erik le Rouge. »  Il semble que ce qui le chicotait était qu’il ne pourrait offrir la bière Yule à ses invités. 

            Son fils Leif avait-il emmené avec lui lors de son expédition à Terre-Neuve toute la bière disponible au Greenland ?  Avec ou sans bière, il est difficile de concevoir qu’il n’ait pas célébré Noël d’une façon ou d’une autre, ne serait-ce que pour rendre hommage à son Sauveur, dont il venait juste d’embrasser les enseignements, à tout le moins pour suivre une tradition familiale, même s’il était loin de la maison.  Voilà pourquoi il est probable que Leif et ses hommes furent les premiers à célébrer la fête de Noël en Amérique du Nord, il y a de ça près de 1000 ans, et ce, à Terre-Neuve. 

            Pour ces mêmes raisons, nous pouvons croire que son frère célébra Noël au même endroit en 1002, 1003 et 1004.  De même, Thornfinn et son groupe ont dû faire la même chose de 1007 à 1009 inclusivement.  

De plus, si c’est le cas, nous pouvons ajouter que ce fut à Terre-Neuve, plus précisément à l’Anse aux Meadows,  qu’est né le premier enfant de race blanche en Amérique, nommé Snorrie Thorfinnson, fils de Gudrid, qui avec son mari, avait habité la maison de Leif, j’ai parlé de cet enfant dans mon article No. 21.